Feeling welcome

Après un peu plus d’un mois à me faire dire “welcome to Jordan” par pratiquement chaque Jordanien croisé sur ma route, je m’y sens finalement bienvenue. Mes visites quasi-quotidiennes à la boulangerie, nos rencontres avec la proprio, nos repas au resto yéménien du coin et nos plus récents voyages y sont pour beaucoup. Nos moments partagés avec des Jordaniens, leur hospitalité et les familiarités qui se sont développées au fil des semaines avec certains d’entre eux m’ont permis de surmonter l’approche souvent rude que nous avons connue jusque ici, c’est-à-dire les coups de claxons à n’en plus finir, les regards incessants sur la rue, etc.

En fait, je dois avouer qu’il est difficile au départ (et encore aujourd’hui) de saisir en quoi consiste exactement la culture jordanienne, et celle du Moyen Orient plus généralement. Ma vie à Amman est pleine de contrastes. Je tente chaque jour de saisir qui sont les Jordaniens, à quoi je dois m’attendre et comment je dois me comporter, sans malheureusement vraiment y arriver. Il est facile de remarquer certaine particularités comme l’importance du mariage et de la graduation, comme ces deux événements laissent places à des feux d’artifices, à des claxons et des trompettes et à des tonnes de garçons criant joyeusement, leur tête sortie par les fenêtres des voiture tous les soirs. Un autre fait remarquable: il y a de petits camions qui transportent des bonbonnes de gaz et qui circulent toute la journée avec la même musique étrange qui joue en boucle pour annoncer leur arrivée. De quoi rendre leurs conducteurs fous!

Il y a également les café remplis de groupes d’hommes qui boivent un thé à la menthe ou un café turc et fument la shisha, et c’est la que ça se complique…La culture est telle que les jeunes des différents sexes n’interagissent que très peu ensemble. D’après ce qu’on observe, une relation se construit sur la base de communications téléphoniques et les fréquentations en public sont très mal perçues. On ne doit donc principalement que des groupes de filles et des groupes de gars. Alors nous, où est-ce qu’on s’insère dans la culture? Comment sommes-nous perçues? Est-ce que le fait d’être blanche implique nécessairement d’être étrangère, chrétienne (plutôt que musulmane) et accessible (ayant des moeurs plus libérales)? La question se pose, surtout lorsque je me fais approcher dans un café et qu’après une ou deux phrases, on me dit: “T’es jolie. Tu viens d’où? Tu parles bien l’arabe. Est-ce que je peux te revoir? Demain? Ton numéro? Pourquoi non?” C’est probablement complètement inoffensif et je préfère généralement donner le bénéfice du doute, mais l’instinct et les mauvaises expériences de certaines suggèrent une certaine prudence. Seulement, c’est dommage, parce que c’est cette même prudence qui, si elle me protège, m’empêche souvent d’accéder à cette culture que je veux tant connaître, et de dépasser le stade de connaissances pour développer de réels liens d’amitiés.

Heureusement, il y a des exceptions. Par exemple, lundi dernier était une journée particulièrement spéciale. J’ai eu la chance d’assister une amie qui enseigne une classe d’anglais à des filles de 5 à 11 ans dans le cadre d’un programme de McGill en société civile et rétablissement de la paix au Moyen-Orient. Le centre communautaire où nous sommes allées est supervisé conjointement par l’Université de Jordanie et l’Université McGill.

Voici quelques détails (http://www.mcgill.ca/mmep/about/):

The Community Development Centre is situated in Sweileh, the most impoverished and culturally diverse area of Amman. It was established in 2000 as the first of its kind in Jordan. The centre aims to reduce inequality by promoting the entitlements of marginalized and disadvantaged groups and assisting the community in finding solutions to collective problems. Its social, medical and educational programs reach all sections of society, especially orphans, youth, the elderly, women and families.

La classe d’anglais est d’une durée de deux heures et consiste à faire des jeux avec les filles tout en leur apprenant un maximum de mots. Il y avait de l’énergie dans l’air! Elles étaient toutes plus excitées les unes que les autres de nous montrer leurs connaissances et de réciter l’alphabet plus fort que la précédente afin d’attirer notre attention. Elles étaient toutes très attachantes. Après la classe, nous nous sommes dirigées vers l’appartement de trois d’entre elles. Leur mère nous a accueillies chaleureusement et nous a préparé un véritable festin. Nous avons donc passé le reste de l’après-midi à nous délecter de différents plats jordaniens en sa compagnie et celle de ses quatre filles, âgées de 21 mois à 9 ans. C’est dans ces moments-là que le désir de progresser dans notre apprentissage de l’arabe se fait sentir le plus. Nous nous débrouillons assez pour parler de notre famille, de nos occupations et de nos intérêts de façon superficielle, mais pas suffisamment pour explorer un sujet plus en profondeur et vraiment comprendre la culture arabe/palestinienne et les défis quotidiens que rencontrent les réfugiés palestiniens.

En tous les cas, cet après-midi passé en compagnie d’une famille palestinienne était exceptionnelle et m’a permis d’apprécier d’autant plus le peuple jordanien et son hospitalité. La rencontre d’un jeune bédouin à Petra, il y a quelques semaines, était un autre de ces moments. Je vous en dirai plus à propos de ce dernier d’ici quelques jours, une fois que mes examens seront terminés. Insha’Allah, je recommencerai alors à écrire plus régulièrement!

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

4 Responses to Feeling welcome

  1. Thierry-Dimitri says:

    Content d’avoir de tes nouvelles. C’est vraiment intéressant!🙂

  2. grand-papa Alfred et Francine says:

    Nous aussi Sophie, on est content d’avoir de tes nouvelles et
    surtout on a hâte d’en savoir plus à ton retour.

    On t’embrasse fort.

  3. Alexandra Dodger says:

    Sophie! This all sounds fantastic! I would love to hear about your trip when you get back🙂

    Are you doing any more travels before you come home to Montreal? Egypt? Palestine?

    Thanks for sharing your stories !
    -alex

    • Sophie says:

      Hi Alex! I’m glad you like it. I’m currently in Syria and will be going to Lebanon, Palestine and Israel next week. I’ll post an update soon.
      Hope your having a good summer!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s